Luvdalot Graphics & Design - Websets - Floral - Beautiful


La légende de
Notre-Dame du Cap

Le curé Désilets a attendu vainement dans son confessionnal, mais personne n'est venu s'y agenouiller. Désabusé, il retourne à son presbytère, quand, passant par le chœur de l'église, il y voit un cochon qui a trouvé un chapelet par terre et le mâchouille. Il raconte cet incident aux paroissiens et leur dit que Dieu leur pardonnera cette infamie s'ils prennent l'habitude de réciter le rosaire chaque jour. Peu de temps après, lorsqu'il meurt, la petite église ne réussit plus à contenir les fidèles qui y viennent régulièrement.
L'abbé Duguay qui le remplace décide qu'il faut bâtir un nouveau temple. Mais les gens sont pauvres et le sol sablonneux du Cap ne contient pas de pierre. Pour raison d'économie, on envisage donc de démolir la vieille église et d'en utiliser les pierres dans la construction de la nouvelle. On prendra le reste de la pierre nécessaire sur la rive sud du fleuve, à Sainte-Angèle, en face de Cap-de-la-Madeleine.
C'est l'hiver 1878, comme il faut traverser le fleuve pour aller chercher la pierre de construction et que le temps est doux, tous les dimanches, on dit le chapelet pour obtenir un pont de glace sur le fleuve. Les mois passent, janvier, février... On est rendu au début de mars. Toujours pas de glace solide... Les gens tiennent bon dans la prière. Le curé promet alors à la Sainte Vierge de lui consacrer la petite église si on peut transporter la pierre pour commencer la construction envisagée.
Ce n'est qu'au soir du 16 mars, qu'un grand vent s'élève sur la région, détachant les banquises des rives et les rassemblant en un pont réunissant les deux rivages. Du 19 au 25 mars, on fait le transport avec une centaine de voitures tirées par des chevaux. Les gens qui charrient la pierre sur ce pont de glace le baptisent eux- mêmes le "pont des chapelets". Ils en sont certains: ce pont est la réponse de Marie à leur prière. Alors qu'ils traversent le dernier voyage, à mesure que le traîneau avance, le pont dérive derrière eux. Mais en remerciement de cette aide, ils dédient la chapelle à Notre- Dame-du-Rosaire.

La croisade du rosaire.
Une grande croisade du rosaire est lancée à Notre-Dame du Cap en 1950. La plupart des familles prient le chapelet avec l'évêque de leur diocèse. C'est le chapelet à la radio, "la Croisade du chapelet en famille." Enfant, je me rappelle qu'à sept heures chaque soir, Mgr Léger commençait la récitation du chapelet à CKAC. Tous agenouillés dans la cuisine, ma famille y consacrait fidèlement un quart d'heure.


La Vierge pèlerine et le congrès marial en 1954
Je me rappelle également qu'une réplique de la statue de Notre- Dame du Cap en "chapelle roulante" nous rendait visite durant une semaine une fois par année grâce à notre oncle Emmanuel, Père franciscain, qui s'arrangeait pour que le "pont des chapelets" fasse le tour de toutes les familles de ses frères et sœurs, neveux et nièces. C'était une fête à chaque fois.




Lien vers le site web du sanctuaire de Notre-Dame du Cap
Cliquez ici

9 mai 2010 ***Fête des mères***
Cliquez sur:
Lien vers: "Je reverrai ma mère"

Luvdalot Graphics & Design