Il y avait ce que l'on appelait dans le bon vieux temps "Les déclamations" que les jeunes filles se risquaient à réciter en essayant de surmonter leur timidité. Voici donc pour vous :
"Je veux me marier"

Dans le village l'on rapporte souvent que l'amour est un dieu malin et l'on dit aussi qu'il faut qu'une jeune fille, de lui se méfie soir et matin. Mais moi, j'aurai bientôt 16 ans, je suis gentille; je crois d'aimer qu'il serait bien temps. Mais papa me gronde encore; il trouve que je suis encore trop jeune… Jusqu'aux voisins qui s'en mêlent. Il faudrait peut-être pour aimer attendre à 50 ans. Ah! bien non!! Je ne veux pas coiffer Sainte-Catherine comme cela.
Pour moi, il me faut un petit mari tout de suite. Où le prendre? Où le trouver? C'est encore difficile à trouver; ça ne se trouve pas partout…

Mes chers messieurs, je veux me marier. Qui veut m'aimer? Qui veut m'aimer?
J'emporterai le jour du mariage tout ce qu'un homme peut exiger… Je suis douce, caressante, sage; mon mari pourra bien vite en juger par là. Pour lui, j'aurai tous les soins désirables; je le dorloterai bien tendrement. Ah! oui, je le dorloterai… Je lui poserai des boutons à ses chemises; je lui ferai du lait de poule, des confitures de ménage. Et bien, cela vous engage-t-il un peu?

Messieurs, messieurs, je veux me marier… Qui veut m'aimer? Qui veut m'aimer?
Je ne suis ni bavarde, ni méchante; la gaieté c'est mon refrain… Un rien me contente; j'ai toujours le cœur sur la main.
Et je dois vous dire aussi qu'à la maison, je sais tout faire : laver, coudre, repasser.. Trop heureux, messieurs, si cela peut vous plaire.
Et ce n'est pas tout… Je sais filer, traire les vaches, plumer les dindons. Ah! si vous me voyiez quand je relève mes manches jusque là. Je ne suis pas fainéante. J'ai mes trente-deux dents, je suis vaccinée, j'ai bon appétit. Et d'ailleurs si mes joues sont roses, ce n'est pas de la peinture. Quant à mes cheveux, ils sont bien à moi puisque je couche avec.

Messieurs, messieurs, je veux me marier… Qui veut m'aimer? Qui veut m'aimer?

©Tous droits réservés


Jean LePhilosophe


Created with love