L'Eau de Pâques

Mon grand-père maternel aimait nous raconter des contes et nous parler aussi des coutumes de nos ancêtres. Je me souviens bien de celle de l'eau de Pâques car ma mère aussi nous en parlait. Au petit matin de Pâques et avant le lever du soleil, grand-père réunissait les enfants les plus vieux et munis de récipients, ils allaient chercher de l'eau dans un ruisseau derrière la ferme. Il faisait froid en ces matins de printemps. Il fallait souvent que grand-père brise la glace pour arriver à recueillir l'eau... Cette eau pure avait des pouvoirs bénéfiques. On s'arrangeait pour que la provision dure toute l'année. C'était toute une aventure.

Cette eau servait à bénir la maison, ce que mon grand-père faisait à l'aide d'un rameau qu'il recevait à l'église le dimanche précédent le jour de Pâques. Elle pouvait aussi guérir les malades, protéger les demeures contre les intempéries comme la foudre, le tonnerre ou le vent. On la faisait aussi boire pour guérir de la fièvre et des diarrhées. Cette eau pouvait aussi nous protéger des mauvais esprits et de n'importe quel malheur pouvant s'abattre sur nous.


Pendant ce temps, grand-mère qui était restée à la maison avec les plus jeunes, préparait un bon repas, c'étaient des oeufs, du jambon, des oreilles de Christ, du lait frais, et évidemment le sirop d'érable accompagné de pain de ménage grillé sur le poêle à bois...


Pâques, c'était une belle fête en famille, c'était la renaissance! C'était le pardon! C'étaient les sourires et les rires aux éclats. C'était l'arrivée du printemps avec son soleil qui réchauffe la terre de ses rayons chauds et bienfaisants. C'était le chant des oiseaux que le frimas de l'hiver avait rendus muets. C'étaient les bourgeons qui éclataient joyeux dans les bois. Quelle bénédiction!


12 avril 2009
©Tous droits réservés
©All rights reserved

Cliquez sur:
Lien vers Doux câlins pour vous à Pâques/Bunny hugs at Easter time