Main Image Top
Main Image Bottom
Divider Bar




Les chapeaux de Pâques

Dans les années '50 et '60, Pâques, ce n'était pas seulement l'arrivée du printemps avec l'éclosion des jonquilles et des tulipes, les jours ensoleillés et les cœurs débordant de vie nouvelle, c'était aussi la saison des chapeaux de Pâques.
Pour les dames et les jeunes filles de l'époque, c'était la course folle chez différentes modistes pour dénicher le mignon petit chapeau qui compléterait à merveille une nouvelle robe ou un tailleur et qui susciterait l'admiration de tout le monde à l'église le dimanche de Pâques. On le personnalisait en y ajoutant une discrète voilette de tulle, un délicat ruban de soie rose ou jaune ou une jolie fleur piquée de côté avec finesse.
Tout en essayant d'être pieux, les fidèles assistaient à l'office divin, Alléluia, Alléluia!!! et immanquablement à un défilé de mode informel tout en couleur; un pur enchantement pour les yeux. Comme c'était grisant!... L'atmosphère se remplissait d'ivresse et de douces promesses. On avait la fièvre du printemps.
Après un dur hiver, tout ressuscitait en même temps que le Christ. C'était une belle tradition!
Annette
Avril 2010
©2006/2010 Tous droits réservés

Divider Bar



Liens
Cliquez sur:

L'eau de Pâques
ou
Doux câlins pour Pâques/Bunny hugs at Easter

Josephine Wall, Artist
Lil Kitty Graphics


Floater java script courtesy of Kurt Grigg.